mercredi 13 décembre 2017

(Emplacement réservé)

Assez fréquents sur les routes pour peu qu'on y prête attention, ces murs fantômes sont en réalité des emplacements qui étaient destinés à recevoir des encarts publicitaires préalablement réservés par les diffuseurs. Ici, nous nous trouvons sur un tronçon déclassé de la nationale 7 à Tracy-sur-Loire au lieu-dit Maltaverne. La SCAP a apposé deux plaques sur le pignon de la maison dont l'un précise "Emplacement réservé en totalité", un emplacement par ailleurs délimité par plusieurs contours peints. En bas à droite, le mur conserve deux dates 4. 59-62 (soit avril 1959 à 1962) qui semble correspondre à la période de réservation du mur. Enfin, une autre mention, plus énigmatique M58020 renvoie certainement pour le chiffre 58 au département d'implantation (la Nièvre) et au numéro de mur géré par la SCAP (020)
Tracy-sur-Loire (Maltaverne), 11 route nationale (ancienne nationale 7), mars 2016.
Merci à Jean-Christophe aka Geodaszner pour cet envoi, qui date un peu, mais je me mets à jour !!

lundi 11 décembre 2017

(Au vol)

Pas toujours facile de s'arrêter et de trouver le bon angle lorsque l'on croise de grandes publicités peintes. Et quand en plus celles ci sont à moitié effacées, on se demande si ça vaut vraiment le coup de s'arrêter... Ici le premier encart le plus proche de la route qui quitte Mende, est pour Valentine. Le second, en rouge est plus difficilement déchiffrable.
Mende, avenue des Gorges du Tarn, nationale 88, décembre 2016.
Par Thibault.

dimanche 10 décembre 2017

(Enseignes)

Quelques enseignes de Lozère, toutes bien conservées :
Mende, boulevard Soubeyran, 13 rue Basse, rue Jules Laget, décembre 2016.
Merci à Thibault.

jeudi 7 décembre 2017

(Tout pour la photo)

Le studio photo A. Rivaud prenait place aux portes de la ville de Gramat. L'enseigne située au dessus de la grande porte d'entrée mentionne "Tout pour la photo, studio A. Rivaud". Sur la même façade, une grande publicité fut réalisée pour faire la promotion des film et pellicules Lumichrome et Lumière, tout comme le pignon donnant sur l'avenue, recouvert précédemment par une publicité pour la crème Eclipse. Une petite enseigne pour Krys est également visible au dessus de l'enseigne. Un bel ensemble qui s'éclipse petit à petit sous la végétation et l'usure du temps.
Gramat, angle de l'avenue Louis Mazet et de la rue Coste Claude, 16 septembre 2017.
Merci à Thibault pour cette belle série !


mercredi 6 décembre 2017

(Lumière)

Du soleil et de la lumière pour ce mur peint situé à Thiviers en Dordogne sur la place centrale de la commune. Un mur peint -en réalité deux- réalisé sur un pan aveugle du belle bâtisse et qui semble bien en sursis ...
Thiviers, place du maréchal Foch, 29 septembre 2017.
Merci à Thibault pour la mise en boite !

lundi 4 décembre 2017

(Tchin !)

Longtemps cachée par un panneau, voici revenir à la lumière une publicité très locale pour les caves saumuroises Bouvet Ladubay situées à  9 km de cette implantation. Une publicité plutôt commune dans les environs comme en témoigne ce précédent post à lire ou relire ici
Parnay, D947, 28 novembre 2017 (avant la tombée de la nuit).

dimanche 3 décembre 2017

(Les vrais Frigidaire)

Une publicité prise au vol pour la marque de réfrigérateurs et machines à laver Frigidaire et son magasin référent ici rue Solférino à Compiègne. Une mise en peinture qui s'adapte au support plus long que haut, pour donner une version assez peu répandue de la marque, le slogan "un vrai Frigidaire" étant plus commun que celle visible ici "les vrais Frigidaire".
Chiry-Ourscamp, rue Royale, fin mars 2017.

vendredi 1 décembre 2017

(Renault)

Visible seulement en hiver et au tout début du printemps, lorsque les feuilles des arbres sont tombées, cette petite bâtisse située au bord de la départementale 932 (boulevard de Cambronne) à Noyon, conserve une publicité pour un garage Renault situé dans la ville. Les autres encarts peints ne prêtent guère à un arrêt prolongé d'autant que l'état de la maison ne laisse rien présager de bon pour l'avenir de cette publicité.
Noyon, D 932 (boulevard de Cambronne), fin mars 2017. Avec Vincent.

mercredi 29 novembre 2017

(La station qui guérit)

Si Saint-Honoré-les-Bains fut une station thermale très en vogue entre le milieu du 19e siècle et les années 1930 -il existait déjà des thermes à l'époque gallo-romaine-, elle est un peu à la peine aujourd'hui. De son faste d'antan reste un patrimoine immobilier très riche, souvent à l'abandon ou à vendre, quand il n'est pas déjà démoli, constitué de villas, d'anciens hôtels, de garages... Petit florilège en images :
avenue Jean Mermoz  : hôtel du Morvan et son annexe située en face.
Grand garage construit en 1925 pour loger et entretenir les berlines des curistes.
Saint-Honoré-les-Bains, par Thibault, mai 2017. Merci pour la découverte de ce lieu passionnant !

lundi 27 novembre 2017

(Le chalet des deux cigognes)

Un palimpseste regroupant une publicité pour la bière des deux cigognes, diffusée par la Société Anonyme des Brasseries Saint-Quentinoises, née après la première guerre du regroupement de plusieurs brasseries, et qui reprend notamment l'iconographie des cigognes. Cette publicité est recouverte par l'enseigne de l'hôtel restaurant Le Chalet (qui proposait peut être la bière à sa carte ?). L'ensemble est situé sur le mur opposé à l'entrée du Café Marie, et est à l'abandon.
Muille-Villette, rue de Paris (D 932), fin mars 2017.

samedi 25 novembre 2017

(Apéritif de France)

Une belle prise récoltée dans la Somme avec tout d'abord un grand mur peint pour l'apéritif de France Saint-Raphaël. Ici tronquée, cette version de la représentation de la boisson ne permet plus d'entrevoir toute la finesse de sa réalisation : un fond rouge, la silhouette blanche de la bouteille dans laquelle s'insère la bouteille elle-même. Le nom de la boisson étant ici reproduit dans une cursive des plus dynamique typique des années 1960 ce que vient confirmer les dates successives de réalisation et reprise de la publicité (1964-1967). A gauche, un encart pour le diffuseur Publicité Nouvelle Le Havre et en dessous un petit format bleu illisible.
 Muille-Villette, rue de Paris (D 932), fin mars 2017.

vendredi 24 novembre 2017

(Suivez la flèche !)

A gauche l'atelier, à droite la magasin, le tout dédié autrefois aux deux roues (motos et scooters) et désormais à la boisson.

Saint-Quentin, 2 rue Pasteur, fin mars 2017.

jeudi 23 novembre 2017

(Douessine #4)

Sans doute deux destinations successives pour ce bâtiment qui conserve deux enseignes très distinctes. Tout en haut on peut lire " A l'Ile de Corse". Une invitation au voyage pour un café ou un ancien pépiniériste spécialisé en essences corses ? Quelques lettres semblent compléter cette enigme mais ne sont hélas plus très visibles. En dessous en grandes lettres capitales rouges, une enseigne pour un marchand de charbons et de bois : "Charbons, terre et bois, bois de chauffage, sciage de bûche". Un bel ensemble situé dans la très prolifique rue Saint-François.

 Doué-la-Fontaine, 19 rue Saint-François, 15 avril 2017.


mardi 21 novembre 2017

(Douessine #3)

A l'instar du gros pavé peint déniché il y a quelques semaines par Bruno, cet encart très dense reste pour l'heure assez illisible. Il est placé à hauteur du premier étage d'une maison et écrit très serré en lettres capitales. Quelques mots émergent cependant : "LES VILLES","POUR...", "SAMEDI". Avis aux experts et aux bons yeux ! 
Doué-la-Fontaine, 14 rue Saint-François, 15 avril 2017.

dimanche 19 novembre 2017

(Douessine #2)

Au pays des vignobles angevins, l'hôtel du raisin de Bourgogne porte bien mal son nom. De fait, au regard de sa façade il n'accueille plus de clients bien que le mot "entrée" soit encore visible. Une enseigne peinte mentionnant "Hôtel du raisin de Bourgogne" était  également en place au printemps 2013 sur le crépi au dessus de la porte précédée de quelques marches. Depuis le crépi est tombé emportant l'enseigne avec. Avis aux amateurs de vieilles pierres, le bâtiment est à vendre et pour une reprise de commerce, il pourrait prendre l'ancien nom de la rue : le Chapeau Rouge.
 Doué-la-Fontaine, 9 rue Napoléon, 15 avril 2017.